Accueil > Agir > Philippe Bas invité du 8eme rendez-vous debat autour du theme “faut-il envisager des limites a l’application …
Bulletin scientifique image
Le Bulletin scientifique
→ En savoir plus
PUF - Fondation Nestle France - L'identite passe a table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
imagalaune RA
Le rapport annuel
→ En savoir plus

Agir auprès des familles

LOGO-RDV-DE-LA-FONDATION

Philippe Bas invité du 8eme rendez-vous debat autour du theme “faut-il envisager des limites a l’application …

partager par mail
Agir pour transmettre


La Fondation Nestlé France veut transmettre son savoir et son expérience. Elle veut également inviter des savants et des experts de nombreuses disciplines à partager avec nous ce qu’ils connaissent de notre alimentation, de ses bienfaits, de ses dérives, de son histoire et de son avenir.

 

Les Rendez-vous Débats de la Fondation

 

La Fondation Nestlé France organise des occasions de rencontres et de débats afin de réunir autour d’une même table toutes celles et ceux qui contribuent à comprendre et transmettre les valeurs clefs de la culture alimentaire française.

Mardi 11octobre 2011. La Fondation Nestlé France a eu l’honneur de recevoir Philippe Bas pour son 8ème Rendez-vous Débat, autour du thème « Faut-il envisager des limites à l’application du principe de précaution? ».

bas

M. Philippe Bas,ancien ministre de la Santé et des Solidarités, conseiller d’Etat, sénateur de la Manche et président du Conseil d’Administration de l’Anses,  (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), était invité par la Fondation, le 11 octobre 2011, à débattre sur le thème : « Faut-il envisager des limites à l’application du principe de précaution? »

Introduit en 1992 dans le Traité de Maastricht, le « principe de précaution » est désormais inscrit dans la Constitution. Visant principalement, à l’origine, le domaine de l’environnement, il a été peu à peu étendu au domaine de la santé et de l’alimentation et se trouve actuellement au cœur d’affaires sensibles comme celles des risques liés au nucléaire (Fukushima) ou encore au bisphénol A…

Si l’on ne peut nier l’importance qu’il y a à s’opposer à « ceux qui considèrent la Terre et ses habitants comme un objet avec lequel toutes les expérimentations sont possibles, sur le plan juridique comme sur le plan moral »,  (Hans Jonas, auteur du Principe Responsabilité), le « principe de précaution » apparaît complexe dans ses applications, tant l’évaluation des « risques », sur laquelle il est fondé, est, dans certains domaines, problématique.

En effet, ce principe présente des failles que Mathieu Laine résumait ainsi : « L’histoire de l’humanité a depuis toujours été guidée par cette logique de l’essai, de la tentative et de l’erreur sans cesse corrigée pour parvenir à la vérité. Le principe de précaution annihile cette dynamique et paralyse le progrès ».
C’est ce qu’illustre Philippe Bas, en expliquant que si l’homme préhistorique avait du appliquer le principe de précaution lorsqu’ il a découvert le feu, l’histoire de l’humanité en aurait été bouleversée.

Alors y a-t-il un juste milieu ?

Pour répondre,Philippe Bas cite l’article 5 de la loi sur le principe de précaution :
« 
lorsque la réalisation d’un dommage, bien qu’incertaine en l’état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l’environnement, les autorités publiques veilleront, par application du principe de précaution, et dans leurs domaines d’attribution, à la mise en œuvre de procédures d’évaluation des risques et à l’adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage» etsouligne toute l’importance du sens et du choix des mots dans ce débat.
Pour résumer, le principe de précaution s’applique lorsque l’on n’est pas certain du risque, mais qu’on le suspecte.

Lorsque le risque est certain, on n’est plus dans le domaine de la précaution.

Téléchargez les Actes du rendez-vous débats

 


 

 

edwige Antier   serog levy basse    arnaud basdevant

Les Rendez-vous précédents :

Retour
Articles liés :