Accueil > Comprendre > 8ème rendez-vous débat de la Fondation avec M. Philippe Bas
Bulletin scientifique image
Le Bulletin scientifique
→ En savoir plus
PUF - Fondation Nestle France - L'identite passe a table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
imagalaune RA
Le rapport annuel
→ En savoir plus

Comprendre les comportements alimentaires

8eme-rdv-philippebas-212x300

8ème rendez-vous débat de la Fondation avec M. Philippe Bas

partager par mail
Comité d'experts


Le prochain Rendez-vous débat de la Fondation Nestlé France aura lieu le 11 octobre prochain en présense de PHILIPPE BAS, Conseiller d’Etat, élu du canton de Saint-Pois, et président du Conseil d’Administration de l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), placée sous la tutelle des ministères chargés de la santé, de l’agriculture, de l’environnement, du travail et de la consommation.

Le thème de ce Rendez-Vous débat sera : “Faut-il envisager des limites a l’application du principe de précaution?”

Introduit en 1992 dans le Traité de Maastricht, le « principe de précaution » est désormais inscrit dans la Constitution. Visant principalement, à l’origine, le domaine de l’environnement, il a été peu à peu étendu au domaine de la santé et de l’alimentation. Et on parle de nouvelles extensions…

Si l’on ne peut nier l’importance qu’il y a à s’opposer à « ceux qui considèrent la Terre et ses habitants comme un objet avec lequel toutes les expérimentations sont possibles, sur le plan juridique comme sur le plan moral »,  (Hans Jonas, auteur du Principe Responsabilité), le « principe de précaution » apparaît complexe dans ses applications, tant l’évaluation des « risques », sur laquelle il est fondé, est, dans certains domaines, problématique.

Ainsi fait-il l’objet d’un certain nombre de critiques, qu’on peut résumer par cette phrase de Mathieu Laine : « L’histoire de l’humanité a depuis toujours été guidée par cette logique de l’essai, de la tentative et de l’erreur sans cesse corrigée pour parvenir à la vérité. Le principe de précaution annihile cette dynamique et paralyse le progrès. »

Ce sont de ces questions, essentielles et passionnantes, que viendra débattre M. Philippe Bas, Sénateur de la Manche, ancien ministre de la Santé et des Solidarités et président de l’Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

Depuis 2008, Philippe Bas est vice-président en charge des solidarités au conseil général de la Manche, et depuis avril 2011 responsable de l’animation du pôle solidarités, jeunesse, éducation, sports et culture.
Il a été secrétaire général de l’Elysée lors du deuxième mandat de Jacques Chirac pour devenir ensuite ministre délégué en charge des solidarités puis ministre de la santé.

Retour
Articles liés :