Accueil > Comprendre > Conférence de présentation du programme Génération bébé a du goût
Bulletin scientifique image
Le Bulletin scientifique
→ En savoir plus
PUF - Fondation Nestle France - L'identite passe a table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
imagalaune RA
Le rapport annuel
→ En savoir plus

Comprendre les comportements alimentaires

Génération Bébé a du Gout

Conférence de présentation du programme Génération bébé a du goût

partager par mail

La conférence de présentation du programme « Génération bébé a du goût » s’est tenue le 26 février dernier à la mairie d’Issy-les-Moulineaux.

 

 

 

Initié par la Fondation Nestlé France en janvier 2011, ce dispositif a pour ambition de favoriser la diversité alimentaire chez les 24 – 36 mois. Un programme qui « s’inscrit pleinement dans la mission de la Fondation Nestlé France », selon sa porte-parole Valérie Bignon.

 

  

 

Fier d’accueillir l’évènement dans ses murs, Monsieur André Santini, Député des Hauts-de-Seine et Maire d’Issy-les-Moulineaux, a introduit la conférence en rappelant que « l’accueil des tous petits est une priorité pour la ville qui a d’ailleurs accepté avec enthousiasme d’être partenaire du programme Génération bébé a du goût ».

La parole fut ensuite donnée aux scientifiques qui ont pleinement profité des deux heures imparties pour livrer les résultats de leurs recherches. Alexandre Voirin, Directeur de recherche au Centre de Recherche Nestlé, fût le premier à poser les enjeux de la diversité alimentaire chez les tous petits. Il a exposé des études montrant que plus l’enfant mange des saveurs variées lorsqu’il est tout petit, plus la palette des goûts qu’il appréciera sera diversifiée en grandissant.

Un préambule à l’intervention de Natalie Rigal, Docteur en Psychologie et spécialiste du goût chez l’enfant, qui, dans le cadre du programme génération bébé a du goût, a mené l’étude « Néophobie et sélectivité alimentaire : impact des pratiques éducatives ? ».

 

 

85% des parents se disent confrontés à la peur des aliments nouveaux qui apparaît aux alentours de 18 mois chez leur enfant.

Cela est souvent source de tensions au moment des repas. A l’issu de l’étude menée auprès de 50 enfants et de 38 parents, Natalie Rigal a constaté que plus un enfant se familiarise avec un aliment, plus il va l’apprécier même s’il refusait de le manger au départ. Il ne faut donc pas renoncer lorsque l’enfant dit « non » une première fois et reproposer le légume rejeté. Cependant, il revient aux parents de s’adapter aux caractéristiques de leur enfant, en fixant des règles plus ou moins souples ».

Enfin, interrogé sur sa pratique quotidienne à l’Hôpital Armand Trousseau, le Professeur Patrick TOUNIAN, pédiatre et nutritionniste s’est voulu rassurant, rappelant que la phase dite de néophobie alimentaire, était normale et ne mettait pas en danger la santé des enfants qui la traversaient. Convaincu de l’importance du « passer à table » ensemble, et des vertus de l’exemple « le début de l’acceptation c’est l’exemple », il a rappelé, en guise de conclusion de la conférence, que « l’alimentation ne sert pas qu’à se nourrir mais aussi à prendre du plaisir ! ».

La Conférence de présentation en vidéo


 

Télécharger le livret Génération bébé a du goût

 

                                                             

 

Retour
Articles liés :