Accueil > Comprendre > Jean-Pierre Poulain, Président du Comité d’experts de la Fondation Nestlé France
Bulletin scientifique image
Le Bulletin scientifique
→ En savoir plus
PUF - Fondation Nestle France - L'identite passe a table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
imagalaune RA
Le rapport annuel
→ En savoir plus

Comprendre les comportements alimentaires

Jean Pierre imagalaune

Jean-Pierre Poulain, Président du Comité d’experts de la Fondation Nestlé France

partager par mail
comprendre


Lorsque la Fondation Nestlé France a été lancée en 2008, elle a décidé de confier à un Comité d’experts scientifiques le pilotage du pôle COMPRENDRE, afin d’identifier dans le domaine des comportements alimentaires, les problématiques émergentes et les chercheurs qualifiés pour mener à bien les recherches à fort potentiel.

Pour présider ce Comité, la Fondation a choisi une personnalité scientifique incontournable en matière de sociologie de l’alimentation : le Professeur Jean Pierre Poulain

Professeur des universités, Jean-Pierre Poulain est sociologue et anthropologue. Il dirige le département CETIA (Centre d’Études sur le Tourisme et les Industries de l’alimentation) à l’université de Toulouse 2 depuis 1999 et est responsable du pôle « Tourisme, Alimentation, Santé » du  CERTOP (Centre d’Études et de Recherche sur le Travail les Organisations et le Pouvoir), UMR-CNRS 5044. Il est également professeur associé à l’université de Kuala Lumpur (Malaisie).
Jean-Pierre Poulain développe des recherches sur les dimensions sociales et culturelles de l’alimentation, il s’intéresse à l’évolution des pratiques alimentaires, aux déterminants sociaux de l’obésité et des troubles du comportement alimentaire ainsi qu’à la compréhension et la gestion des crises alimentaires. Au fil de ses publications, il illustre l’apport des sciences sociales à la compréhension des mangeurs humains. Il a obtenu le Prix Jean Trémolières en 2001, et pour l’ensemble de ses travaux, le Grand Prix de la recherche en Nutrition de l’Institut Français de la Nutrition, en 2002.
De la Fondation, il dit : “La Fondation Nestlé France a pris une thématique qui est le comportement alimentaire, ce n’est pas de la sociologie, ce n’est pas de l’économie, ce n’est pas de la nutrition, ce n’est pas de la psychologie, mais c’est tout à la fois. »
Bibliographie
 1. Sociologies de l’alimentation, les mangeurs et l’espace social alimentaire, PUF, 2005, ISBN 2 13 050643 7, 286 pages, traduit en portugais et italien.
2. L’homme le mangeur et l’animal, Actes du colloque OCHA, 2007.
3. Penser l’alimentation, entre imaginaire et rationalités, en collaboration avec J.-P. Corbeau, Privat, ISBN 2-7089-4201-8, 2002, réédition 2008, 210 pages.
4. Manger aujourd’hui, Attitudes, normes et pratiques, Privat, ISBN 2-70 89 4200 X, 2001 réédition 2008. 246 pages.
5. Histoire de la cuisine et des cuisiniers, Techniques culinaires et manières de table en France du moyen âge à nos jours, en collaboration avec E. Neirinck, Paris Lanore, ISBN, 286 268 122 9, traduit en japonais aux éditions Dohosha, 1993 et 1998, en espagnol aux éditions Colares (2000) et en portugais aux éditions Zendrera Zariquiey (2000), réédition augmentée novembre 2004.
Chapitres d’ouvrages collectifs
6. « Éléments de sociologie de l’alimentation et de la nutrition » in Basdevant A., Laville M. et Lerebours E., Traité de nutrition clinique, Flammarion « Sciences Médicales », p. 97-106.
7. « Les dimensions sociales de l’obésité », in Obésité, dépistage et prévention chez l’enfant, éditions de l’INSERM, collection Expertise collective, Paris, p. 59-96.
8. Dictionnaire des cultures alimentaires : éditions PUF, 2012
Articles dans des revues à comités de lecture :
Sociologie et anthropologie de l’alimentation
 « S’adapter au monde ou l’adapter ? L’alimentation en mouvement, des grandes migrations au tourisme, n° 7, Cuisines en Partage, 2005,  11-28.
 « Les pratiques alimentaires de la population mangeant au restaurant d’entreprise », Consommations et sociétés, 2002, 2,  97-110.
 Revues du champ médical et de la nutrition
 « Adolescents obèses face à la stigmatisation », avec L. Tibère, R. Proenca et S. Jeanneau, 2007, V2, n°2, 173-181.
 « Les apports des sciences sociales et humaines à la compréhension des comportements alimentaires » avec J. L. Lambert, revue de l’INPES, 358, 2002.
 « The contemporary diet in France: « de-structuration » or from commensalism to « vagabond feeding », 2002, 39, 43-55.
 « Faut-il démédicaliser la prévention de l’obésité ? », avec O. Ziegler, A. Basdevant, M. Bernard d’Harlaut et C. Ricour, 2003, n° 64-5-2, 45-51.
Retour
Articles liés :