Accueil > Comprendre > Journée scientifique 2015 de la Fondation Nestlé France
Bulletin scientifique image
Le Bulletin scientifique
→ En savoir plus
PUF - Fondation Nestle France - L'identite passe a table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
imagalaune RA
Le rapport annuel
→ En savoir plus

Comprendre les comportements alimentaires

Journée Scientifique 2015

Journée scientifique 2015 de la Fondation Nestlé France

partager par mail
Événement Scientifique


 

 

 

 

Mardi 31 mars, s’est tenue la Journée scientifique de la Fondation, durant laquelle ont été présentées deux communications scientifiques issues de travaux soutenus par la Fondation :

 

Téléchargez le Dossier de presse ainsi que le Bulletin scientifique de la Fondation Nestlé France Lire les Actes de la Journée

« Le repas en collectivité : vecteur de transmission du modèle alimentaire français »

par le Dr. Anne LHUISSIER, chargée de recherche ALISS INRA IVRY et Christine TICHIT

Anne Lhuissier a rappelé les axes multiples et précisé que la recherche était dans sa phase d’écriture. Pour sa part, Christine Tichit, en charge du terrain sur les cantines scolaires, a exposé la méthodologie : « nous nous sommes intéressés à appréhender les cantines non seulement dans leur espace propre, mais aussi dans l’économie alimentaire plus générale des gens qui mangent à la cantine, afin de voir comment ces repas s’insèrent dans des modèles familiaux et individuels de consommation.» Deux axes sont étudiés : la différenciation sociale du rapport à la cantine et l’inscription du repas collectif dans les habitudes et les rythmes quotidiens. Christine Tichit a orienté sa présentation sur un aspect de la sociabilité telle qu’elle s’exprime dans l’espace de la cantine : les enjeux du placement à table. Trois terrains avec des focus group (entretiens de groupes) ont été menés dans différents établissements scolaires. Il en ressort plusieurs enseignements : d’une part, la cantine est plutôt appréciée par les élèves, principalement parce que les enfants y retrouvent leurs copains ; d’autre part, si les genres se mélangent avant le CE2, cela change ensuite et 72 % déclarent : « On ne mange qu’entre filles/On ne mange qu’entre garçons ». La table devient alors comme un territoire du groupe permettant de créer un « entre soi ». L’âge entre également en ligne de compte dès le primaire et jusqu’au au collège. Les grands se distinguent en refusant de manger avec les petits. Il existe donc un véritable enjeu de la composition et du choix du groupe de table. Le but est de se sentir suffisamment en confiance dans le groupe pour exprimer ses goûts, ses dégoûts, expérimenter, transgresser et pouvoir se ressembler et se distinguer à la fois. L’aliment devient le support de la culture du groupe, soit par le mimétisme, soit par le don et l’échange. A l’issue du travail d’écriture, les nouveaux résultats feront l’objet de communications complémentaires.

 

L’interview

Article lié :  Aurélie Maurice ,« L’éducation alimentaire en collège à l’épreuve de l’histoire familiale des élèves »,, Recherches familiales 2013/1 n° 10, p. 127-137. DOI : 10.3917/rf.010.0127

 

-« Socialisation alimentaire des enfants avec trouble du spectre autistique » par le Professeur Jean – Philippe RAYNAUD, Professeur des universités INSERM UMR 1027 et Amandine ROCHEDY, Doctorant

Jean-Philippe RAYNAUD et Amandine ROCHEDY ont présenté les premiers résultats de leur étude sur les troubles du comportement alimentaire des enfants autistes dans la perspective d’une aide aux familles et aux soignants. L’enfant autiste est un mangeur particulier dès son plus jeune âge : certains enfants ne mangent pas et présentent des problèmes de carence ; à l’inverse, d’autres mangent souvent et sont à la recherche perpétuelle de nourriture. Ces conduites modifient la vie sociale de toute la famille. L’acte de manger et de choisir son l’alimentation peut provoquer chez eux des crises de panique. Ces comportements vont les marginaliser au sein d’un groupe, par exemple à la cantine. Or en France, le temps du repas est vraiment considéré comme un moment de partage. Il a différents rôles : transmission des valeurs, intégration dans les différents groupes-que ce soit les pairs à l’école, dans la famille, ou pour les adultes, au travail. C’est également un moment de construction et d’affirmation des identités. Il crée et entretient le lien social. Ces troubles peuvent donc influer de manière forte sur la socialisation de l’enfant, et les relations avec son entourage. L’intérêt de ce travail est d’essayer de calculer d’une part, le remaniement que demandent, dans l’organisation du travail parental et domestique, les particularités alimentaires des enfants autistes, et plus largement le souci du bien-être de son enfant, et d’autre part la charge mentale et physique liée à l’alimentation particulière de ces enfants mais aussi liée au cumul des particularités autistiques.

L’interview :

 

Cérémonie de remise des Bourses de recherche 2014

Les  trois lauréats 2014 ont reçu leur prix d’un montant de 20 000 euros de la Fondation Nestlé France.

De gauche à droite : Sandra Wagner, Marine Fontas et Doriane Montmasson

Doriane MONTMASSON, Doctorante en sociologie, Université Paris Descartes CERLIS

Directeur de thèse : Régine Sirota

THESE :  «L’alimentation dans la littérature de jeunesse : évolution et réception, par les enfants, des normativités transmises par les albums »

 

 

Marine FONTAS, doctorante en sociologie à Université Toulouse 2 Le Mirail CERTOP – Pôle TAS – UMR 5044

Directeur de thèse : Vincent Simoulin

THESE : «« Approche socio-anthropologique d’une évolution des attitudes alimentaires des mangeurs atteints d’un cancer»

Publication :

Perspective socio-anthropologique de la prise en charge de la dénutrition du malade cancéreux Socio-anthropological perspective of the under nutrition care of cancer patients -Bull   Cancer 2014 ; 101 : 258-65.

 

Bourses de recherche 2014

Sandra Wagner, doctorante en sociologie, INSERM CESP/UMRS 1018 – Equipe 10 VILLEJUIF

THESE: « Utilisation des préparations infantiles en France au cours de la première année de vie selon les caractéristiques socio-économiques dans l’étude nationale Elfe P T & SA  »

Interviews des lauréates :

 

Retour
Articles liés :