Accueil > Comprendre > Les projets de recherche 2017 – 2019
Rapport Annuel 2016
Le rapport annuel 2016
→ En savoir plus
BulletinScientifique 2017
Le Bulletin scientifique
→ En savoir plus
Identité passe à table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory
→ En savoir plus

Comprendre les comportements alimentaires

Projets 2017 Une

Les projets de recherche 2017 – 2019

partager par mail

Le mardi 13 juin, le Comité d’experts de la Fondation Nestlé France s’est réuni pour sélectionner les projets de recherche issus de l’appel à projets 2017. Les projets de recherche suivants ont été choisi :

“Culture et comportements alimentaires de la jeunesse dans les pays francophones du Pacifique au 21ème siècle : exemple de la Nouvelle-Calédonie” par Olivier Galy,  Maître de Conférences-Habilité à Diriger des Recherches (MCF HDR)

Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Education, EA 7483, Université de la Nouvelle-Calédonie. Collaborateurs : S.Frayon, F. Cayrol, G.Wattelez, Y.Lerrant

La Nouvelle-Calédonie, dans sa grande diversité, est composée d’une population multi-culturelle où les pratiques diffèrent fortement selon le mode de vie des communautés. Dans l’histoire récente, les régimes alimentaires des populations du Pacifique ont subi une transition brutale liée notamment à l’ouverture de routes commerciales facilitant l’accès aux aliments transformés. Ainsi, sur plus d’un demi-siècle, les conséquences sont dévastatrices avec 35% des 11-16 ans qui sont en surpoids ou obèses en Nouvelle-Calédonie. Ce projet vise à comprendre les comportements alimentaires des adolescents et de leur famille, appartenant à plusieurs communautés, vivant en ville et en milieu rural sur :

  • l’organisation et temporalité des prises alimentaires,
  • la place du sucre dans l’alimentation : danger et/ou plaisir,
  • l’impact du numérique et des nouvelles technologies,
  • les contraintes géographiques et les repas.

L’ensemble de ces aspects sera analysé au regard des paramètres anthropométriques et d’autres faisceaux du mode de vie comme l’activité des adolescents.

“Du Mashk au Kashk : étude des pratiques alimentaires des populations pré-historiques d’Asie Centrale” par Marjan Mashkour, Directrice de recherche, HDR

UMR 7209 – Archéozoologie/Archéobotanique CNRS/Muséum National d’Histoire Naturelle. Collaboratrice : Céline Bon

Le but de ce projet est d’étudier les conséquences de changements culturels sur les pratiques alimentaires, et leur impact sur l’état sanitaire des populations, en nous intéressant au sud de l’Asie Centrale durant la Protohistoire (3000-1000 ans av. JC.). Cette région est à l’interface entre deux ensembles culturels de pratiques agropastorales sédentaire ou nomade : le Proche et le Moyen-Orient, où l’agriculture est ancienne et s’est développée sur un système d’irrigation, et l’Asie Centrale, de culture agro-pastorale mobile, tous deux liés à l’élevage du bétail et à l’agriculture à des degrés variables. L’étude se concentrera en particulier à la transition entre l’Âge du Bronze et l’Âge du Fer en Asie centrale et l’Iran, qui voit augmenter l’influence des populations des steppes sur les populations locales. En particulier, sera étudiée la production de lait et la pression de sélection que sa consommation a pu exercer sur le génome.

“La tendance du “social food” : transmission, apprentissage, créativité et bien-être par Nadia Steils

Centre de Recherche sur la Consommation et les Loisirs (CeRCLe) – Université de Namur

Grâce à son interactivité, l’ère du numérique a fait évoluer la culture de l’alimentation et a accéléré l’échange d’informations et de connaissances relatives à la nourriture. Ce projet de recherche vise à améliorer la compréhension de l’influence du digital sur l’attitude et les comportements alimentaires des internautes. Il s’intéresse particulièrement au phénomène du « social food », vidéos-recette diffusées via les réseaux sociaux, afin d’analyser son rôle dans l’acquisition de connaissances et compétences culinaires des internautes, le choix de l’alimentation et des produits alimentaires, et la recherche de bien-être et de santé des internautes.

Retour
Articles liés :