Accueil > Comprendre > Martine Laville, invitée du 10ème Rendez-vous débat de la Fondation
PUF - Fondation Nestle France - L'identite passe a table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
Manger Mode d'Emploi
Le livre “Manger Mode d’emploi” de Claude Fischler aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
Nouvelle image (1)
Le rapport annuel
→ En savoir plus

Comprendre les comportements alimentaires

illustration-article-M-Laville

Martine Laville, invitée du 10ème Rendez-vous débat de la Fondation

partager par mail
Comité d'experts


 

Le 9 février 2012, le Professeur Martine Laville, praticienne hospitalière au Service Endocrinologie – Diabétologie – Nutrition de Lyon Sud, Professeur à l’Université de Lyon, Directrice du Centre de Recherche en Nutrition Humaine (CRNH) Rhône-Alpes et Présidente du Fonds français pour l’alimentation et la santé depuis janvier 2011, était l’invitée du 10ème Rendez-vous débat de la Fondation Nestlé France :
 « De la biologie moléculaire aux expériences en vie réelle : l’indispensable intégration des recherches en nutrition ».
Profitant du sujet, elle a présenté les avancées de l’étude intégrative SAFRAN (Satiété, Fréquence des Repas et Aspect Nutritionnel) qu’elle mène depuis 2009 , recherche qui a séduit le Comité d’experts et pour lequel elle a obtenu le financement de la Fondation.

«Comprendre les mécanismes d’adaptation et leurs limites qui conduisent à la pathologie

Centre de gravité pluridisciplinaire des études soutenues par la Fondation, le comportement alimentaire est ici analysé dans ses interférences avec la nutrition. Un pari original, intéressant et louable de la part du Professeur Laville, qui assure aussi la direction scientifique de l’Institut Paul Bocuse et milite pour que, à parité, chercheurs et industriels travaillent ensemble dans un intérêt général.

Un domaine encore empirique

Que sait-on sur les incidences typologiques de la manière de manger ?
Comment mesurer l’adéquation des rythmes sociaux culturels avec les préoccupations de santé individuelle et publique ? C’est pour mieux analyser les relations pluridisciplinaires entre les rythmes biologiques et sociaux et afin de pouvoir émettre des recommandations scientifiquement prouvées, que le Professeur Laville a travaillé sur les effets à court terme du fractionnement alimentaire, du contrôle de l’appétit en prenant en compte à la fois les réponses comportementales, subjectives, hormonales et métaboliques.
Les relations établies entre l’alimentation et la santé se résument bien souvent en France par des règles hygiéno-diététiques, frappées au coin du bon sens et établies sur des bases observationnelles souvent confirmées par une approche épidémiologique.
 
m Laville microRendez vous débat Martine Laville
 
 
L’impact du fractionnement alimentaire sur la satiété
L’étude SAFRAN dont les premiers résultats ont été publiés dans la revue Food Quantity and Preference met en évidence l’effet bénéfique à court terme du fractionnement alimentaire sur le contrôle de l’appétit, tant d’un point de vue comportemental, subjectif, qu’hormonal. Malgré des cinétiques métaboliques différentes, aucun effet délétère du fractionnement alimentaire n’a été mis en évidence sur le métabolisme des sujets de poids normaux.
Une deuxième étude, en cours actuellement, à nouveau soutenue par la Fondation Nestlé France, utilise la même méthodologie, conduite chez des sujets en surcharge pondérale, pour évaluer si le fractionnement alimentaire, a les mêmes résultats sur la contrôle de l’appétit.
 
R. Lévi-BasseBert Demayerpierre combris Pascal Ory
 
 
La plasticité de l’organisme humain
L’homme préhistorique, « chasseur cueilleur » subissait l’alternance entre des périodes de jeûne et des phases d’alimentation. On retrouve aujourd’hui des cas identiques, si l’on s’intéresse aux esquimaux, ou à certains individus vivant dans des conditions extrêmes en Afrique. La physiologie s’est adaptée au rythme social chez les individus sains. Mais jusqu’où cela ira-t-il?
En fin de discussion, le Professeur Claude Fischler est intervenu pour élargir le débat, en évoquant le conflit entre puritanisme et hédonisme.
La France pays de l’hédonisme, avec un faible taux d’obésité par rapport à ses voisins, serait-ce l’émergence d’une nouvelle piste de réflexion?
 

 
 
 
 
 
 
 
M LAVILLEDSC_3375 - Copie
Retour
Articles liés :