Accueil > Dire > 13ème Rendez-vous débat de la Fondation Nestlé France avec Philippe Chalmin
Bulletin scientifique image
Le Bulletin scientifique
→ En savoir plus
PUF - Fondation Nestle France - L'identite passe a table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
imagalaune RA
Le rapport annuel
→ En savoir plus

Dire

Philippe Chalmin

13ème Rendez-vous débat de la Fondation Nestlé France avec Philippe Chalmin

partager par mail
Les rendez-vous débats


13ème Rendez-vous débat de la Fondation Nestlé France

 Logo Les Rendez-Vous de la Fondation

«  Du rare et de l’instable dans notre panier alimentaire : prix agricoles et alimentation» avec Philippe Chalmin

 

« Vous êtes actuellement en train de prendre l’un des petits-déjeuners les plus couteux de votre vie : le prix des céréales n’a jamais été aussi élevé, le café a atteint son record il y a 2 ans, le jus d’orange l’a atteint l’an dernier et le prix du lait remonte… ». Ainsi commence l’intervention de Philippe Chalmin, économiste, Professeur d’histoire économique à l’Université Paris Dauphine, Fondateur du cercle Cyclope, spécialiste de l’état et des perspectives des marchés mondiaux de matières premières. Il poursuit en rappelant qu’il s’agit de la 3ème crise agricole en 5 ans !

Selon Philippe Chalmin, ces crises sont bien évidemment le fruit de facteurs conjoncturels, notamment climatiques comme El Nino en 2007-2008, la canicule en Russie en 2010 ou la sécheresse aux Etats-Unis en 2012 mais on ne saurait nier des raisons plus structurelles. La demande alimentaire mondiale ne cesse d’augmenter en raison de la croissance démographique et l’amélioration du régime alimentaire des populations dans les pays émergeants en croissance.

 

 

« Il y aura 10 milliards d’êtres humains dans 2 générations et il faudra multiplier par 2 la production mondiale avec quasiment la même surface utile » précise l’économiste. Or, aujourd’hui, dans les pays développés, l’agriculture est devenue un sujet secondaire et sa pratique intensive est très mal perçue.

Les marchés sont marqués par une grande instabilité. La gestion des marchés agricoles a toujours été, selon lui, le domaine du politique. L’instabilité a été contenue dans les pays industrialisés au 20ème Siècle grâce à des mécanismes de stabilisation, comme la Politique Agricole Commune conçue pour le monde d’hier. Pour Philippe Chalmin, le retour à la stabilité est une utopie, les marchés nous envoient des messages : « regardez le monde a faim, les besoins augmentent et vous n’avez pas assez investi »  

                  

Malgré ces crises, il constate que jamais le contenu agricole du panier alimentaire n’a été aussi faible. Dans 1€ de matière alimentaire, il n’y a que 7% de valeur ajoutée agricole, l’essentiel du prix étant constitué de services qui nous permettent de maitriser le temps et l’espace. Face à cette évolution, il analyse la réaction des consommateurs comme ambiguë : ils veulent plus de services et de sécurité et, dans le même temps, ils souhaitent des produits au plus près du terroir ; ils imaginent que les produits d’antan étaient meilleurs, alors que l’espérance de vie au début du 20ème Siècle n’était que de 47 ans et que c’est grâce à ceux d’aujourd’hui que la sécurité alimentaire se conjugue avec longévité.

En conclusion, Philippe Chalmin résume sa pensée en trois affirmations : « Jamais le monde n’a été aussi instable, le monde a faim, et la question des prix agricole est donc secondaire».

Téléchargez les actes du Rendez-vous débats

 Retrouvez l’interview de Philippe Chalmin

 


 

Et le film du débat

 


Les Rendez-vous précédents :

 

 

Retour
Articles liés :