Accueil > Dire > Adam Drewnowski invité du 15ème Rendez-Vous débat de la Fondation
Bulletin scientifique image
Le Bulletin scientifique
→ En savoir plus
PUF - Fondation Nestle France - L'identite passe a table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
imagalaune RA
Le rapport annuel
→ En savoir plus

Dire

Invité du 15ème Rendez-vous Débat de la Fondation

Adam Drewnowski invité du 15ème Rendez-Vous débat de la Fondation

partager par mail
Les rendez-vous débats


Adam Drewnowski, invité du 15ème Rendez-Vous débat de la Fondation

 

 Logo Les Rendez-Vous de la Fondation

Autour du thème « Obésité et disparités socio-économiques », Adam Drewnowski, PhD, Professeur associé à l’Université Pierre et Marie Curie – Paris VI Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière, a présenté mardi 2 avril l’étude interdisciplinaire et comparative qu’il mène parallèlement dans les villes de Seattle et Paris.

Les déterminismes sociaux jouent un rôle puissant dans la prévalence de l’obésité. Relevés par de moyens méthodologiques sophistiqués à l’instar de la géolocalisation du consommateur pour l’étude de ses habitudes alimentaires et de ses approvisionnements, ils pèsent dans le choix rationnel des consommateurs. Adam Drewnowski identifie des corrélations nouvelles entre les facteurs économiques, les prises alimentaires et le pouvoir d’achat. Ainsi, il met en évidence l’existence de quartiers dits     « obésogènes », où la densité énergétique des aliments consommés l’emporte sur leur densité nutritionnelle. « Le taux d’obésité est inversement proportionnel au prix du mètre carré. »

 

Aujourd’hui, les études épidémiologiques ne permettent pas de tisser des liens entre la prévalence de l’obésité et les données physiologiques des individus. La France, grâce à sa culture alimentaire, son passer à table et sa gastronomie, est peu touchée si on la compare aux Etats-Unis. Son avantage risque cependant de s’amoindrir si aucune politique économique et sociale n’est mise en place pour garantir la disponibilité d’une alimentation saine à moindre coût et la transmission efficace de ses bonnes pratiques alimentaires.

Les pistes de réflexion pour y parvenir sont nombreuses. Doit-on développer une nouvelle politique agricole industrielle ? Ou encore modifier la hiérarchie des attributions budgétaires au sein des familles pour augmenter la part des dépenses liées à l’alimentation ?

Le débat est ouvert.

 

Adam Drewnowski
Directeur du programme de sciences de la nutrition à l’Université de Washington à Seattle sur le rôle de la nutrition dans la prévention et le traitement de l’obésité et sur le rôle de la densité des aliments dans la fréquence de l’obésité. Pour 2013 Professeur associé à l’Université Pierre et Marie Curie – Paris VI Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière.


La synthèse du Rendez vous débat

Les Rendez-vous précédents :

Retour
Articles liés :