Accueil > Non classé > Interview de S.Colson
Bulletin scientifique image
Le Bulletin scientifique
→ En savoir plus
PUF - Fondation Nestle France - L'identite passe a table
Le livre “L’identité passe à table…” de Pascal Ory aux Editions des Presses Universitaires de France
→ En savoir plus
imagalaune RA
Le rapport annuel
→ En savoir plus
interview-S-Colson-150x150

Interview de S.Colson

partager par mail

Interview de Sébastien Colson, Infirmier Puériculteur, M1SCI et Président de l’ANPDE (Association Nationale des Puéricultrices Diplomées et des Etudiantes) à propos du projet “Génération Bébé a du Goût”.

Quelle est la mission de l’ANPDE ?

L’ANPDE existe depuis 1949. Elle est l’unique association professionnelle française, représentant les infirmières puéricultrices et infirmiers puériculteurs, mais également les étudiants de la spécialité, de métropole et des DOM-TOM. Ses objectifs sont de promouvoir cette spécialité infirmière, d’en défendre le diplôme, d’engager une réflexion en regroupant les professionnels de terrain et en organisant des journées d’études nationales et régionales permettant l’échange des pratiques. L’association représente près de 3 000 puériculteurs et puéricultrices à ce jour, issus du secteur hospitalier, des établissements d’accueil pour enfants de moins de 6 ans, de services de protection maternelle et infantile, du secteur libéral, des réseaux de soins et de la formation. L’association est attentive à l’ensemble des réformes entrainant une modification de la prise en charge de l’enfant et de sa famille, autant dans le système de soins traditionnel que dans la santé communautaire, afin de garantir la qualité et la sécurité des soins pour cette population particulière, tout en répondant à l’évolution des besoins et des innovations de la société. www.anpde.asso.fr

Quel rôle les puéricultrices jouent-elles dans l’apprentissage du goût ?

Voici une liste des actions de l’infirmière puéricultrice ou l’infirmier puériculteur au sein d’un établissement d’accueil des jeunes enfants, concernant l’alimentation et l’apprentissage du goût :

- Elle établit les menus, en réfléchissant et tenant compte des saveurs, des textures, de la couleur et de l’origine des aliments, tout en tenant compte aux fruits et légumes de saison.

- Introduction d’aliments peu utilisés dans le quotidien des familles: variétés anciennes de légumes, agrumes, différentes variétés de pain

- Participation à des événements tels que la semaine du goût, la semaine des couleurs. Exemple : la semaine Antillaise.

- Choix de menus à thèmes textures (à croquer, avec les doigts, liquides,….) couleurs , formes,… plaisir de la créativité

- Gestion des relations avec les fournisseurs et partenariat avec les entreprises qui préparent les repas.

- Eviter les produits industriels au maximum et réintroduire la notion de produits frais. Eviter les surgelés en trop grande quantité. Introduire des produits bio, qui ont plus de saveur.

- Travailler sur des projets relatifs à l’alimentation ; exemple : dans certaines crèches, un espace potager a été créé dans le jardin, géré en activité par les plus grands de la crèche.

- Mise en place dans la section des grands d’un buffet avec self service pour visualiser les plats et composer soi-même son assiette.

- Formation de la cuisinière ou de l’agent de cuisine

- Travail d’équipe sur l’organisation des repas :

répondre aux besoins spécifiques de l’enfant en fonction de son développement, apport des connaissances sur l’enfant

évolution dans les étapes d’autonomie, développer les capacités de l’enfant

- Pour les crèches qui ont la chance d’avoir un cuisinier, organisation régulière de réunions avec celui-ci pour établir des menus gustativement attrayant.

 

Comment et pourquoi vous êtes vous associés au programme « Génération Bébé a du Goût » ?

Il s’agit d’une proposition de la Fondation Nestlé à la base, concrétisée par l’ancienne présidente de l’ANPDE. Naturellement, nous avons poursuivi cette association, car les infirmières puéricultrices sont souvent en première ligne dans l’alimentation de l’enfant et ses répercussions pour sa santé. Il s’agit d’une opportunité de participer à une recherche qui peut permettre, dans un premier temps, une évolution des pratiques professionnelles au sein des établissements d’accueil des jeunes enfants, et qui peut entrainer une réflexion de chaque professionnel sur ses propres pratiques.

  Comment selon vous favoriser l apprentissage des goûts chez les parents ? Quel rôle peuvent jouer les assistantes maternelles et /ou les crèches ?

- Leur distribuer les menus. Etablir des menus différents pour les petits et les plus grands.

- Organiser des ateliers cuisine avec les enfants et distribuer les fiches de recettes aux parents

- Inviter les parents à des repas à thèmes pris à la crèche, des goûter: exemple: un grand pic-nic avec produits frais à la crèche, goûter à thèmes…

- Etablissement d’un partenariat avec une exploitation bio et visite de la ferme avec les enfants et les parents

- Travailler sur des campagnes d’information sur le goût faite en partenariat avec les instituts de formation en soins infirmiers, d’infirmière puéricultrices ou d’auxiliaires de puériculture. Beaucoup de parents ignorent que certains aliments peuvent être donner à leur enfant et ont besoin d’être informés.

 

Retour
Articles liés :